Avertir le modérateur

25/06/2009

Informer sans infos

Comment vous informer de ce qui se passe sur Calais, sans vous expliquer ce qui s'y déroule. Je m'explique.

Je ne suis pas à Calais. Là, je suis plutôt en Flandres maritime. Allez, vers Bergues si vous voulez. Donc je ne sais rien de ce qui se trame à Calais. Sauf que si. En laissant trainer les yeux et les oreilles, on sait. Enfin, on sait, une certaine version de l'histoire.

Pour ceux qui ne comprennent rien, je reviens en arrière. A Calais, ville PCF qui a viré UMP aux dernières municipales, se tient en ce moment ce qui s'appelle le camp No Border. D'après ce que j'ai lu sur les affiches collées partout dans Lille, c'est un camp international qui revendique le droit de migrer tranquille partout. D'où "No Border" (pas de frontières pour les pô bilingues).

Donc je reviens à mes infos. Il se trouve que mercredi soir, en passant sur l'autoroute à proximité d'Hazebrouck, montent sur l'autoroute une compagnie de bus de gendarmerie. Pas les enfants de coeur genre CRS dans leurs camions blancs. Non. Plutôt genre hautes camionnettes avec grilles pour protéger les feux. Et l'avant où est dissimulée, je suppose, l'attache de la grille anti-émeute. Une joyeuse cavalerie de 6 ou 7 camions qui se dirige allégrement vers Calais. Soit dit en passant, les gendarmes, c'est les militaires. Les pas mous du genou quand il s'agit d'enfoncer une ligne de manifestants.

Seconde info, une tripotée de norvégiens a logé chez mes parents. Appelés à la rescousse mercredi, mes parents, qui tiennent un gite, otn hébergé pour le compte du boulot de mon père, des visiteurs. Et pourquoi ? Eh bien parce que tous les hôtels de Calais étaient pris. Selon les pages jaunes, il y a 41 hôtels (j'ai pas tout vérifié hein...). Hôtels bookés par....oui, vous y êtes. Par les forces de l'ordre.

Donc ma version de l'histoire, c'est qu'avec ces deux infos. Je peux d'ors et déjà vous dire que si No Border tourne mal, et que si les manifestants crient que "les forces de l'ordre les ont harcelé"... Moi je les crois les yeux fermés.

16/12/2008

Objectivité, vous avez dit objectivité ?

Puisqu'on vous dit que ça n'existe pas. Ne vous fatiguez pas. Mais on y tend, on essaye de la toucher du doigt cette satanée valeur du journaliste qui se respecte. Sans relâche on y aspire. Mais on fait fausse route, puisque déjà on choisit les mauvais outils.

A Gravelines, dans le Nord, il n'y a pas que la centrale qui irradie la côte. La presse s'empare de la ville et envoie ses journalistes dès que ça chauffe au conseil municipal ou sur le terrain de basket. Mais pas de journalistes pour le reste de l'info. Les correspondants s'occupent de la menue info. Dans les journaux, on a l'habitude de la manoeuvre « bon, on va devoir malheureusement vous envoyer sur les sujets de nos correspondants, c'est chiant, mais elle peut pas être là donc....à vous de vous en occuper » m'a-t-on soufflé à Béthune. Un sujet de kermesse d'école qu'on nous colle dans les bras sans grande passion. les correspondants mangent les « petits » sujets à toutes les sauces et à tous les repas. Pas le choix, ils sont payés pour ça. enfin.... « Payés » dirons-nous. Ils reçoivent quelques noisettes et remplissent pourtant la moitié d'un journal. Parfois bien plus dans les hebdos. Si mes souvenirs sont bons et si les témoignages de quelques correspondants sont fiables, l'article est rémunéré une dizaine d'euros. Parfois plus, quand il est accompagné d'une photo.


Dans la plupart des agences de la Voix, les correspondants manquent et on utilise jusqu'à la moelle ceux qu'on a sous la main. Au Phare Dunkerquois, il y a quelques années, on faisait croire à de jeunes pousses que le statut s'assimilait à celui d'un journaliste. Juste pour que les étudiants restent fidèles au journal et grattent bien plus.


« A Villeneuve d'Ascq, dès qu'on a un poste à la mairie, on ne peut plus devenir correspondant » m'expliquait une jeune correspondante. A Gravelines, les correspondants de la Voix du Nord et du Phare Dunkerquois ne s'embarrassent pas de telles considérations. Le correspondant du Phare Dunkerquois est élu à la mairie de Grand-fort, de l'autre côté du chenal et les deux correspondants de la Voix sont respectivement à la communication de la ville et vice président de l'union commerciale de la Ville. En plus de se faire des fins de mois plus que confortables en plus de leur statut enviable, les correspondants bien aises ne seraient-ils pas plus sympas de laisser ces places à des journalistes en devenir avides de s'essayer aux techniques de l'écriture ?


Et quand on oublie l'objectivité forcément passée à la trappe avec de telles mains mises sur la ville où l'on intervient, forcément tout est faussé. Si les journalistes sont des "professionnels" de l'écriture payés à ne faire que ça, forcément c'est bien plus facile de se rendre indépendant, mais quand on met dans les mains des notables implantés au plus profond d'une ville, les clés de l'information... ça dérape.

29/07/2007

No comment...?

"On est là pour faire de l'information prémachée. On s'en fout d'apprendre aux gens la différence entre géoportail et google earth. Les gens nous achetent 1 euro pour cette information pratique. Tu dois sortir des trucs marrants, genre là ce site avec les hôtels. Ou ce truc sur le tourisme. C'est ça notre boulot donner du prémaché au gens, on nous achete pour ça"...

 

...que dire de plus, ou pleurer peut-être....?

Remarquez mon master de communication à Lille3 ça va être du gateau avec ça en tête !

 

medium_photo_crs_moi_007.3.jpgPs : Bah oui c'est moi...instant de gloire pendant le CPE.. C

e qui est intéressant à y voir, c'est que la journaliste cherchait une militante (modérée) dans la crise. Elle me connaissait à travers son ancien engagement dans le même journal étudiant que moi. Ca ne montre pas vraiment que les sources sont proches des journalistes mais plus que ces derniers ont du mal à s'extirper de leur cercle social.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu