Avertir le modérateur

10/09/2008

ANPE mon amour...

Ma dernière note pouvait faire penser que je glissais sur la pente de la résignation.

Bingo ! Mais je ne me suis résignée qu'à la fin de ma collaboration avec la Voix.

Colère passée je suis allée bon gré mal gré à la MiE de Roubaix (Maison de l'emploi). Joli lieu dans une usine desaffecté. Et voilà je suis à deux doigts d'avoir un job. Certes en stage pour quelques mois mais avec à la clef, un CDD. Qui croisons les doigts devrait déboucher sur le précieux CDI.

Je vais sans doute bosser grâce à un dispositif qui s'appelle : APR. Non pas la centrale, ça c'est EPR. Action préparatoire au recrutement. En gros, l'employeur nous prend en stage pour finir notre formation. Trois mois au max. En nous promettant un CDD de mini 6mois ensuite. Je n'ai pas bondi de joie mais j'avoue que l'idée me séduit. DIsons que dans la dèche actuelle je suis bien contente d'avoir ça de dispo.

Mais avec mon caractère pourri de journaliste, je tape APR dans gogole et je tombe sur une page d'AC!. Niarf...

M'en doutais qu'un dispositif comme ça ne pouvait pas être que théoriquement sympa. La boite ne paye que 300euros ou 600 par mois le stagiaire mais reçoit à priori 3 euros de l'heure pour la formation (ce qui fait un peu plus de 400euros par mois, d'ailleurs je n'ai pas encore identifié si c'est la boîte ou l'Etat qui file les sous au stagiaire..).

Reste que je suis d'accord, avec un CDD à la clef, ça m'enlève bien des réticences. Vu que la boîte m'a aussi assurée que le CDD devenait CDI. Bref, je vais sûrement bosser dans une boite de création de sites web et ronger mon frein de journaliste. Au pire, je travaillerai comme il se doit, mais je me rassurerai par le syndicalisme!

Et oui, ça fait aussi mal que, dixit mon père "Je travaille pour bouffer".

Ajoutons la phrase du jour de Mme la conseillière de la MiE : "Vous allez vite vous rendre copte de la réalité du monde du travail, entre les fausses promesses, et les coups fourrés..."

20/07/2008

Au chomdu?

Je suis en vacances. Enfin... Si l'on veut. En fait je ne suis pas payée, je ne travaille pas. Je n'ai pas de contrat.

Comment on appelle ça déjà ? Chômage. Ah oui je me disais aussi...

Le journalisme précaire c'est ça : on attend que ça veuille bien venir en enquêtant sur des choses à droite à gauche en espérant que ça porte ses fruis plus tard. J'ai 23 ans, forcément je m'accomode facilement de cette situation. Je suis encore étudiante dans ma tête alors acheter un paquet de pâtes "prix numéro 1" je n'y vois pas de souci. Mais celui qui vit la même situation que moi et qui a, ne serait-ce que 5 ans de plus que moi, il doit avoir les glandes. Pas de thunes. Alors qu'on est en juillet et que les contrats d'août ne sont pas là non plus.

Alors on psychote un peu, et si la boîte avait lu ce blog, et si mes derniers passages à Cambrai et Béthune n'avaient pas été bien perçus ? Et si j'étais mal notée ? Et si à l'Huma il ne voulait plus m'appeller ? Et si dans les deux autres piges que j'ai, ils ne pouvaient plus m'engager ? 

Et pendant qu'on paranoïaque sur le bord de son lit, on avance pas trop. Entre Assedic qui demande des justificatifs alors qu'on ne perçoit rien de chez eux, et voiture over-gloutonne à remplir, j'ai déjà vu des vacances plus joyeuses.

Mais dans l'ensemble, ça roule. Je vois venir sur...deux mois. D'ici là, priez le pépère Rouletabille, sinon je suis sur la paille.

Allez pis dédicace à tous mes voisins nordistes qui ne doivent pas non plus se sentir en vacances sous ce ciel plus que pourri !

03/07/2008

Si tu lis cette lettre

Allez soyons badins en cette matinée où le ciel semble gonflé d'eau au point qu'il en chopperait des varices :

Merci Ingrid d'être revenue, tu vas pouvoir enfin virer la Ch'timania de dedans le journal. Mais reste à ce que t'y mettes pas tes fesses trop longtemps non plus. Sinon un certain omniprésident oubliera que "ça doit changer" et que bigre, une loi sur la politesse à l'école serait pas du luxe. Il faudrait instituer d'ailleurs le "bonjour professeur" dans toutes les classes (pop) même à l'université. Tout cela juste après s'être levé pour rendre hommage aux profs (rescapés des réformes) et chanter la marseillaise et juste avant la lecture de la leçon de morale de la journée.

Tiens et tant qu'on y est Ingrid, pourrais tu aussi reprendre le PS ? Il a besoin d'une figure forte. Tes idées ne sont pas tout à fait les mêmes ?  Rassure toi, leurs valeurs sont otages des bourgeois depuis plus longtemps que toi des Farcs. 

Je sais tu es censée être Verte mais faut pas déconner. Le Ps est asmathique, les verts sont enterrés depuis longtemps.

Ah oui et au cas où le nabot n'aurait pas eu antenne en Amérique du Sud (je déménage là-bas si c'est le cas), notre président (sic) c'est le petit pas le grand tout sec parti à la retraite. De toute façon, si je devais te faire le résumé de tout ce qui a changé en 6 ans, tu prendrais ta famille sous le bras et tu repartirais au royaume de la coke.

Bref, merci d'être revenue de la jungle. Et si tu es pieuse cathodique comme moi, prie pour que ta récupération ne dure pas trop longtemps et que les journaux, dans une semaine, montrent autre chose que ta figure pale mais souriante.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu