Avertir le modérateur

01/09/2008

Les deux pieds dedans et le nez pas loin

"-Bonjour, je vous appelle pour savoir si vous avez des CDD de journalistes en ce moment?

-Je vais chercher votre dossier. Ah oui... Hum... Bon votre fiche de notation est revenue de Calais et on ne vous a pas rappelé parce que c'était moyen.

-Moyen ? Je pensais que ça avait été avec le chef d'agence. L'adjointe beaucoup moins. Mais...

-Orthographe moyen. Souci du détail moyen. Originalité moyen.....Moyen quoi.

-Pourtant on m'a fait confiance sur de gros sujets.

-Oui mais c'est moyen. La fiche a été remplie par A. M.

-Ah bien sûr l'adjointe.

-Oui mais le chef d'agence nous a appelé après et... D'ailleurs j'ai la fiche de Tourcoing, c'était mauvais aussi.

-C'était il y a un an. Mais j'ai fait d'autres contrats depuis Calais.

-Oui. Mais voilà. Nous avons proposé les autres contrats aux meilleurs CDD. Si nous en avons plus tard, peut-être que nous vous rappellerons"

 

Ce "peut-être" est un jamais. Sauf qu'à la RH on accroche les CDD aux "peut-être". Depuis juin dernier, on me serine ce "peut-être". Depuis bientôt trois mois, je refuse des vacances, des petits boulots parce que "peut-être" que je pourrais continuer à faire ce si bel métier. Vous savez bien celui de JOURNALISTE. Cet être si éclairé et si héroïque que quand il écrit les stylos se pâment.

Les deux agences qui posent problème ont été les deux agences où mes convictions politiques ont quelques peu été remises en question. Le rouge teinté peu de noir ne fait pas bel effet sur les murs bleus de la presse locale. A Tourcoing, je faisais là mon premier CDD. On m'appellait la stagiaire pour faire court. Cette agence à une réputation difficile. Toutes les autres locales où je suis passée me l'ont confirmé. "Si en moins d'un mois tu as comrpis qu'il y avait une ambiance pourrie. c'est que ça devait être vraiment naze comme agence" m'a-t-on dit à Villeneuve d'Ascq. J'ai travaillé comme une dingue sur la grève des pêcheurs de Calais. Les ai suivis à 7heures du mat sur leur bateau, les ai suivis devant les CRS, les ai suivis dans leur réunions enfumées. Je pensais avoir dit ce qu'il fallait dire. Je pensais avoir fait du bon boulot. A tort.

On me taxera de mauvaise perdante. De langue de pute. De mauvais journaliste tout simplement.

Et alors ? Je prèfère aller mouiller mes godasses ailleurs que moisir dans l'attente inespérée d'un autre contrat. Ce journal me traite de nulle. Soit. A l'Huma et ailleurs on me traite autrement. Sûrement que l'école par laquelle j'ai appris le métier ne m'a pas enseigné l'écriture estampillée Voix du Nord. Vous savez, cette écriture où la situation des marins n'intéresse pas le lecteur "mais le nombre de kilomètres de bouchons sur l'autoroute si."

Toutefois (ahhh ouiiii quand même!). SI vous avez du boulot à me confier, je suis jeune, dynamique et là, j'ai légèrement les crocs.

Commentaires

Dans PQR, y'a p-cul. C'est pourquoi ça n'est jamais très loin de la merde. Mais dans PQN aussi, y'a p-cul. Te fais donc pas d'illusion.
Allez, ma belle, accroche-toi. T'as signé pour en chier.
RM

Écrit par : ronanmuel | 01/09/2008

tiens bon. Et la tête haute c'est encore mieux. ;) Un petit tour chez Regard http://www.regards.fr/ ou ailleurs, mais surtout continue d'écrire et pas que pour ce genre de média, tu garderas le plaisir.

Accroche toi Julie

Écrit par : Le renégat | 01/09/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu